Asie Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Drapeaux Arabie Saoudite

    En savoir plus...  Depuis la nuit des temps, les drapeaux brandis par les musulmans pendant les guerres contre les autres civilisations étaient de couleurs vertes. Mais saviez-vous l’origine de cette couleur verte et l’importance de cette couleur pour les musulmans ? Pour les musulmans et pour les arabes, le vert est la couleur du paradis. Les arabes étant des peuples vivant dans le désert. Ils décrivent le paradis comme un monde verdoyant, où l’eau coule en abondance, et les musulmans y porteraient des habits de soie verts. En plus, le vert était la couleur préférée de Mahomet. A notre époque, la couleur verte est devenue le symbole du Panarabisme. Certains pays arabes ont pour cela choisi le vert pour leur drapeau national, c’est le cas notamment du Royaume de l’Arabie Saoudite. Effectivement, le drapeau de l’Arabie Saoudite est un drapeau vert, frappé d’un sabre blanc… et au-dessus du sabre, la foi musulmane (le Shahada) est écrite en caractères arabes. L’écriture se traduit par : « Allah est le seul Dieu, et Mahomet est son prophète ». Les motifs et les caractéristiques du drapeau national saoudien datent de 1925. Le drapeau saoudien symbolise le pouvoir des Saouds, qui firent régner l’ordre sur la péninsule entre 1880 et 1953. Ce sont également les Saouds qui établirent le royaume d’Arabie Saoudite en 1932. En plus, le drapeau du royaume de l’Arabie Saoudite est un hommage à l’endroit des musulmans de Wahabi. Le sabre blanc qui figure sur ce drapeau symbolise la conquête d’Ibn Séoud, qui a permis d’unifier le pays. Par ailleurs, selon la loi en vigueur dans ce pays, le drapeau saoudien ne peut pas être mis en berne à cause de la présence du Shahada sur celui-ci.
  • Drapeaux Emirats Arabes Unis

  • Drapeaux Afghanistan

  • Drapeaux Azerbaïdjan

  • Drapeaux Bahreïn

    En savoir plus...  Le Bahreïn est un Royaume se trouvant dans le golfe Persique. C’est un pays connu par le dynamisme de son économie, mais aussi par son gaz naturel et son pétrole. Pour son drapeau national, le royaume du Bahreïn a adopté le sien en 1959. Le drapeau national du Bahreïn a une similitude avec ceux de ses voisins du golfe Persique, puisque ce drapeau utilise les couleurs rouge et blanche, inspirées de l’histoire commune de cette région du monde. Effectivement, la présence britannique a beaucoup influencé ces pays du Moyen-Orient, surtout le Bahreïn. Alors, sachez que le drapeau du Bahreïn est composé de deux couleurs : le rouge et le blanc. Les deux bandes verticales n’ont pas les mêmes dimensions ; la bande blanche, qui se trouve du côté de la hampe, couvre un quart de la largeur du drapeau, et la bande rouge couvre le reste de la surface. En plus de cela, les figures se trouvant sur le drapeau du Bahreïn sont assez particulières, les deux couleurs sont séparées par une ligne brisée. Les zigzags de ce drapeau sont au nombre de cinq. Pour les significations des couleurs utilisées sur le drapeau du Bahreïn, sachez que le blanc représente le lien historique de l’archipel avec la Grande-Bretagne. Quant à la couleur rouge, elle représente l’Islam, la religion d’Etat de ce Royaume. Mais pour les zigzags à cinq branches, il faut savoir qu’à l’origine, ces zigzags avaient 8 branches, mais en 2002, l’émir Isa ibn Salman Al Khalifah, qui dirige ce Royaume, adopta une nouvelle constitution, et a pris la décision de réduire le nombre de pointes à cinq, cela pour se rappeler des cinq Piliers de l’Islam.
  • Drapeaux Birmanie (myanmar)

  • Drapeaux Bhoutan

    Un drapeau, c’est pour marquer l’identité nationale et la souveraineté d’un pays ; c’est pour cette raison que tous les pays du monde possèdent leur propre drapeau. Ainsi, on reconnaît un pays grâce à son drapeau. Il faut dire que peu d’entre-nous connaît le Bhoutan. C’est un pays se trouvant sur les contreforts de l’Himalaya, entre l’Inde et la Chine. Cette monarchie est un pays indépendant. Le Bhoutan possède, de ce fait, son Gouvernement, sa monnaie, mais aussi son propre drapeau. Le drapeau du Bhoutan a été déjà utilisé par ce royaume depuis le XIXe siècle ; mais après de légères modifications, sa forme actuelle a été adoptée en 1960.En savoir plus...    Le drapeau du Bhoutan est assez particulier. C’est le seul drapeau national à avoir un dragon, à l’exception de celui du pays de Galles. Effectivement, le drapeau national du Bhoutan possède un dragon blanc avec un contour noir, le long de la diagonale, ce dragon tient dans ses quatre griffes des perles blanches. Le fond du drapeau bhoutanais est composé de deux couleurs, le jaune et l’orange. Les deux couleurs sont subdivisées par une ligne diagonale qui va du coin inférieur gauche du drapeau au coin supérieur droit. Le triangle jaune se trouve au-dessus du triangle orange. Par ailleurs, les couleurs et la forme du drapeau bhoutanais sont fortement influencées par le bouddhisme qui est la religion d’Etat. Pour les deux couleurs, sachez que le jaune safran symbolise la monarchie et traduit l’autorité séculaire du roi, tandis que la couleur orange symbolise la force spirituelle du bouddhisme. Concernant le dragon, il représente le « Druk », une mythologie bhoutanaise, ce dragon représenterait la générosité et la puissance. Pour les quatre perles, elles représentent la richesse et prospérité.
  • Drapeaux Brunéi Darussalam

  • Drapeaux Cambodge

  • Drapeaux Chine

    Le drapeau de la Chine continentale a été hissé, pour la première fois, par Mao Zedong à Pékin, sur la place Tian’anmen, le 01er octobre 1949. Ceci marque la fondation de la République populaire de Chine.En savoir plus...  On remarque d’ailleurs une ressemblance marquante avec le drapeau de l’ex-Union soviétique : un champ entièrement rouge, qui contient un dessin dans le canton. Pour la RPC, il s’agit de cinq étoiles à cinq branches dorées.   Le rouge, c’est la couleur de la révolution (chinoise, mais affiliée évidemment à celle dite d’Octobre, en Russie), tandis que les étoiles symbolisent l’unité du peuple chinois sous la direction du Parti communiste (cette dernière étant représentée par la grande étoile). Une victoire communiste, mais pas seulement… Au lendemain de la seconde guerre mondiale, et après une alliance contre l’ennemi commun (le Japon), le Kuomintang (nationaliste) et les communistes menés par Mao Zedong reprennent les armes. Ne bénéficiant plus de l’aide américaine, les nationalistes se réfugient sur l’île de Formose (Taiwan), tandis que Mao Zedong proclamait la RPC. La Chine, qui avait auparavant un drapeau jaune illustré d’un dragon et d’un soleil rouge, possède donc son nouvel insigne, marque de l’orientation politique du pays. Pourtant, cette portée idéologique est incomplète. Ce drapeau ne s’identifie pas uniquement à la « victoire de la révolution ». En réalité, les deux couleurs (rouge et jaune) font partie des emblèmes identitaires forts pour la population chinoise, et ce bien avant la révolution d’Octobre ! Le jaune était la couleur impériale, tandis que le rouge est associé à la passion, et donc à l’amour, au mariage, au bonheur, à la chance, etc. Si le terme « nationalisme chinois » paraît contradictoire avec la doctrine (communiste) en vigueur, on note que ce drapeau est donc souvent associé aux manifestations fortes de ce nationalisme à la chinoise.
  • Drapeaux Corée du Nord

    En savoir plus...  La Corée du Nord est l’un des pays les plus fermés de la planète. Ce pays est séparé de la Corée du Sud par le 38e parallèle. De ce fait, la majorité d’entre nous ne le connaît pas. Cependant, la Corée du Nord recèle des histoires passionnantes, et l’histoire de son drapeau national en est une. La Corée du Nord est officiellement appelée : « la République populaire démocratique de Corée ». Après la deuxième guerre mondiale et la défaite du Japon, le régime communiste, qui était en place en Corée du Nord, a adopté le 08 septembre 1948 son drapeau national. L’adoption de ce drapeau a eu lieu la même année que celui de son voisin du Sud. La proportion de ce drapeau national a été fixée à 1 : 2. Le drapeau de la Corée du Nord est constitué de deux bandes horizontales de couleurs bleues foncées, et de même dimension. Entre les deux bandes bleues, il y a une bande rouge. Entre les bandes de couleurs bleue et rouge, il y a aussi deux bandes blanches, mais de dimension moindre par rapport aux autres bandes. En plus de cela, sur la grande bande rouge figurent les emblèmes politiques de la République populaire démocratique de Corée. Les symboles qui se trouvent sur ce drapeau sont : une étoile rouge à cinq branches, se trouvant sur un disque de couleur blanche. Les deux symboles se superposent, et se trouvent légèrement excentrés vers la gauche… du côté de la hampe. Les symboles qui se trouvent sur le drapeau national de la Corée du Nord sont des symboles qui mettent en exergue le lien de ce pays avec la Russie. L’étoile rouge à cinq branches fait référence au socialisme, mais c’est aussi le symbole du parti ouvrier, celui qui dirige le pays depuis la fin de la grande guerre. Quant au disque blanc, il représenterait l’univers, autrement dit le yin et le yang.
  • Drapeaux Corée du Sud

    Le drapeau de la Corée du Sud, aussi appelé le « Taegeukgi », a été conçu pour symboliser le Yin et le Yang de la philosophie orientale. Le Taegeukgi est composé d’un fond blanc sur lequel se trouve un cercle appelé le « Taeguk ». Le « Taeguk » est divisé en deux parties égales parfaitement équilibrées, sous forme de Yin Yang. Dans ce cercle, le rouge se trouve au-dessus du bleu. Les emblèmes sur ce drapeau sont complétés par quatre trigrammes situés aux quatre coins du drapeau.En savoir plus...    Le drapeau national sud-coréen représente l’origine de toutes les choses dans l’univers Les couleurs et les emblèmes qui se trouvent sur le drapeau de la Corée du Sud représentent les lois de l’harmonie universelle. La partie rouge supérieure du cercle symbolise les forces cosmiques positives du Yang ; quant au bleu, il représente les forces cosmiques négatives du Yin. Ensemble, les deux couleurs incarnent le mouvement et l’équilibre. Pour les quatre trigrammes, chacun symbolise les quatre éléments qui composent l’univers. Celui qui se trouve en haut à gauche représente le ciel, celui du haut à droite incarne la terre, le trigramme en bas à gauche symbolise le feu et celui du bas à droite représente l’eau. En plus de cela, sous ces emblèmes se trouve le fond blanc qui symbolise la pureté du peuple sud-coréen et son amour pour la Paix. Pour la petite histoire, sachez que le drapeau sud-coréen a été conçu par un certain Park Yeong-hyo en 1882, pendant le règne du roi Gojong. Mais c’est en 1945 que les spécifications exactes furent établies. Le drapeau de la Corée du Sud sera adopté officiellement le 06 mars 1948.
  • Drapeaux Inde

    L’Inde, l’un des pays le plus peuplé au monde, a adopté son drapeau national, en même temps que sa constitution, c’était le 22 juillet 1947. Le drapeau national de l’Inde est appelé plus communément : « Tiranga » ou tricolore. Ce drapeau fut déployé pour la toute première fois comme étant le drapeau national d’un pays indépendant le 15 août 1947.Les couleurs utilisées pour celui-ci sont : le safran (orange), blanc et vert.En savoir plus...  La bannière nationale indienne est composée de trois bandes de même largeur, disposées horizontalement. Pour leur disposition, sachez que la bande orange se trouve sur la partie inférieure, la bande verte se trouve sur la partie inférieure du drapeau et quant à la bande blanche, elle se place au milieu. Les caractéristiques du drapeau de la République de l’Inde ont été imaginées par Pingali Venkayya. Par ailleurs, le « Chakra d’Ashoka » se place au centre du drapeau indien. Le « Chakra d’Ashoka » est une roue, de couleur bleue marine, comportant 24 rayons, c’est un symbole bouddhiste. Concernant la signification des couleurs, les vexillologues s’accordent à dire que la couleur safran symbolise la pureté et la spiritualité, quant au blanc, cette couleur représente la paix et la vérité, tandis que le vert symbolise la fertilité et la prospérité. En Inde, le processus de fabrication et l’utilisation du drapeau national sont strictement encadrés par le Code du Drapeau Indien. C’est pour cette raison que le tissu du drapeau indien doit être en « khadi » (un type particulier de laine), et doit être tissé à la main.
  • Drapeaux Indonésie

    L’Indonésie, un pays se trouvant sur le continent asiatique, est l’un des pays musulmans le plus peuplé du monde. Le drapeau national de ce pays ressemble à s’y méprendre à celui de la principauté de Monaco ; cependant, les origines de ces deux drapeaux ne sont pas les mêmes. Le drapeau national de l’Indonésie est composé de deux bandes horizontales de même dimension, de couleurs rouge et blanche ; la bande rouge se trouve au-dessus de la bande blanche. Ce qui différencie le drapeau de la République d’Indonésie à celui de Monaco, c’est sa proportion. Celui de l’Indonésie a une proportion 2 :3.En savoir plus... L’origine du drapeau indonésien remonte à très loin dans l’histoire, d’après une inscription trouvée sur l’île de Java, qui mentionne l’usage d’étendards « rouge et blanc ». Ce drapeau était donc utilisé depuis 1292 pendant la rébellion du Prince Jayakatwang de Kediri qui a mené à la chute du Roi Kertanegara de Singasari et de son royaume. Et c’est ainsi que le royaume de Majapahi a été fondé. Puis, en 1949, lors de l’avènement de la République d’Indonésie, les nationalistes adoptent la bannière rouge et blanc comme étant le drapeau de la nouvelle nation indonésienne. D’après cette histoire, les couleurs du drapeau national indonésien symbolisent la chute du royaume de Kertanegara de Singarasi et la fondation du royaume de Majapahi. Cependant, si les couleurs de ce drapeau national sont associées à l’histoire de ce pays, il faut également savoir que la couleur rouge est associée à l’image du sang humain tandis que la couleur blanche fait allusion à l’esprit de l’homme.
  • Drapeaux Iran

    En savoir plus...  L’Iran, tel qu’on le connaît aujourd’hui, fut l’ancienne Perse, grande puissance et rivale éternelle des Grecs et Romains dans l’Antiquité, patrie de Cyrus le Grand et son célèbre cylindre, première trace écrite d’une déclaration des droits de l’homme. Et puis, tout a changé lors de la conquête arabe et de l’islamisation de la société iranienne, modérée sous l’ère Pahlavi, mais revigorée depuis la révolution de 1979. Le drapeau du pays est partiellement lié à ce bouleversement ; et la République islamique est justement critiquée pour ses fréquentes atteintes aux droits de l’homme. L’actuel drapeau iranien a donc été adopté peu après la victoire de la révolution, le 29 juillet 1980. S’il remplace le drapeau impérial, il garde les trois couleurs de la monarchie, à savoir le vert en haut, le blanc au milieu et le rouge en bas. Les modifications apportées portent donc sur l’emblème, ainsi qu’une inscription le long des deux bandes rouge et verte, sur leur partie en contact avec la bande blanche. L’emblème de l’Iran est inscrit au milieu du drapeau, sur la bande blanche. Il est relativement lourd de signification. Il peut tout d’abord être une version stylisée du mot Allah ; l’épée centrale rappelle la guerre sainte, le djihad, et les quatre croissants qui l’entourent sont un symbole de l’islam… ils représentent notamment les cinq piliers de l’islam. Au-dessus de l’épée se trouve un « shadda », un signe diacritique de l’alphabet arabe, utilisé pour doubler une consonne ; ici, c’est une figure de style censée « doubler » le mot Allah, annonçant ainsi la profession de foi musulmane ou « chahada », qui dit : « Il n’y a point de Dieu que Dieu ». D’une manière générale, la forme de l’emblème iranien rappelle également la tulipe. De ce point de vue, il peut symboliser les martyrs d’Iran, cette fleur ayant la même évocation. Les deux inscriptions sont en réalité une expression stylisée en coufique du mot « Allah akbar » apparaissant onze fois, symbolisant le 22 bahman (11 sur la bande route et 11 sur la bande verte) du calendrier persan ; onze, puisque c’est un 11, du mois de février pour le calendrier grégorien, que les révolutionnaires ont proclamé leur victoire…
  • Drapeaux Irak

  • Drapeaux Israël

    Informations WikipediaLe drapeau d'Israël a été adopté par le mouvement sioniste au XIXe siècle et repris lors de la création de l'État d'Israël en 1948. Il comporte en son centre l'étoile de David, ou « Maguen David » (de l'hébreu littéralement “Bouclier de David”). On ne connaît pas l'origine de cette étoile, qui n'est pas un symbole religieux. Ses proportions, couleurs (blanc et bleu) et les deux bandes horizontales évoquent le talith, châle de prière juif.En savoir plus...  La résolution 181 de l’ONU de 1947 entérine le partage de la Palestine, alors sous mandat britannique, en deux entités : un Etat juif et un Etat arabe. L’Etat d’Israël fut créé officiellement un an plus tard, en 1948. Israël est le seul Etat au monde où la population est majoritairement juive (plus de 75%). Appelé également « Etat hébreux », le pays a donc adopté un fort signe distinctif pour son drapeau, en l’étoile de David. Le maguène, symbole du judaïsme La bannière officielle de l’Etat d’Israël comporte, sur fond blanc, cette étoile en son centre, dénommée « maguène David » (de l’hébreu, littéralement « Bouclier de David »). De part et d’autre de celle-ci sont dessinées deux bandes horizontales de couleur tekhélèth (azur) foncée de mêmes dimensions, qui s’étendent sur toute la longueur de la pièce d’étoffe. Le maguène est composé de deux triangles équilatéraux tekhélèth foncée, dirigés vers le haut et vers le bas respectivement, pour former une étoile à 6 branches. C’est le symbole du judaïsme : elle représente l’emblème du roi David, ainsi que du Messie. Pour les docteurs de la Torah, l’étoile à six branches symbolisait aussi les six jours de la semaine, le septième jour, le shabbat, étant représenté par le centre de l’étoile. Quant aux proportions du drapeau, ses couleurs et ses bandes, elles évoquent le « talith », le châle de prière du judaïsme. Il est à noter que les pavillons d’Israël arborent aussi l’étoile de David, mais la composition change. Le pavillon civil est composé d’un fond bleu avec le maguène inscrit dans un ovale blanc ne touchant pas la hampe. Pour le pavillon de guerre, le disque est remplacé par un triangle du côté de la hampe.
  • Drapeaux Japon

    Le drapeau du Japon est blanc avec un grand disque rouge en son centre représentant le soleil.En savoir plus...  Le drapeau japonais fait office de drapeau d’Etat, de drapeau civil et de pavillon marchand au Japon. La configuration est relativement simple : un étendard blanc avec un grand disque rouge au centre (représentation figurative du soleil). Le drapeau est nommé indifféremment « Kokki » ou « Hi no maru ». Dimensions : le rapport entre la hauteur et la largeur du drapeau est de 2/3, et le diamètre du disque est trois cinquièmes de la hauteur du drapeau.   Entre histoire et légende... Selon une légende, l’origine du drapeau remonterait à la période où les Mongols ont menacé d’envahir le Japon, au XIIIe siècle, et pendant laquelle le prêtre bouddhiste Nichiren est supposé avoir offert un disque solaire à l’Empereur, qui était considéré comme le descendant d’Amaterasu, la déesse du soleil. Ce symbole apparaît dans les peintures des batailles des XVe et XVIe siècles. Le « Hi no maru » semble être apparu pendant la période de Kamakura (1185 à 1333 ap JC.), et il est fréquemment utilisé par les shogun au XVIIe siècle sur leurs vaisseaux. A partir de l’ère Meiji (1868), le drapeau devient le drapeau national du Japon. Mais ce ne fut qu’en 1999 qu’il fut adopté de manière officielle en tant que tel. Le drapeau, symbole de qui ? En dépit de son poids économique, le Japon n’a pas réussi à établir une influence concomitamment à sa puissance. De ce fait, le drapeau japonais, contrairement à ceux des Etats-Unis ou de la Grande-Bretagne, n’a pas vraiment de rayonnement mondial. Et si la ferveur nationaliste des Japonais n’est pas à démontrer, le drapeau n’est visiblement pas pour autant pris pour un symbole de cet amour pour la patrie. Une situation peut-être expliquée par une certaine ambiguïté dans la définition du drapeau : symbole de l’Empereur ou de la Nation ? Notons que l’actuel drapeau de la Marine militaire, le soleil levant et ses seize rayons, fut utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, interdit par le traité de San Francisco, mais finalement réintroduit comme drapeau des forces navales en 1954.
  • Drapeaux Jordanie

  • Drapeaux Kazakhstan

  • Drapeaux Kirghizistan

  • Drapeaux Koweït

  • Drapeaux Liban

    Avant d’avoir sa forme et ses couleurs actuelles, le drapeau national du Liban a changé trois fois au cours de son histoire. Au XVIIIe siècle, après la chute de l’Empire Ottoman, le Liban avait un drapeau blanc orné d’un cèdre. Mais entre 1920 et 1943, il était sous mandat de la France et avait comme drapeau un drapeau tricolore bleu, blanc rouge avec un cèdre au milieu. Le drapeau que ce pays utilise actuellement date de 1943, l’année de l’indépendance du Liban.En savoir plus...   Le drapeau national du Liban est composé de trois bandes horizontales, deux rouges (en haut et en bas) et une bande blanche entre les deux bandes rouges. Il est à noter que la bande blanche fait le double de la bande rouge en termes de proportion. Et au milieu de cette bande blanche, il y a un cèdre vert, l’emblème du pays, qui trouve son origine dans des références bibliques. La cime et les racines du cèdre touchent l’extrémité de chacune des bandes rouges. Cet arbre représente la force, la sainteté et l’éternité. En effet, le cèdre signifie pour les Libanais : bonheur, prospérité et surtout la paix. Pour les couleurs, sachez que le blanc symbolise la neige des montagnes qui se trouvent dans ce pays, mais cette couleur traduit aussi la paix et la pureté, tandis que le rouge représente le sang versé par les Libanais pour l’indépendance de leur pays. Par ailleurs, les deux couleurs (rouge, blanc) correspondent aussi aux couleurs des clans Kassites et Yéménites qui étaient à la tête de ce pays au XVIIIe siècle.
  • Drapeaux Malaisie

    En savoir plus...  Le traité de Londres de 1824 entérine le partage du monde malais en deux, entre l’Angleterre et les Pays-Bas. Un siècle et demi plus tard, la partie Hollandaise deviendra ce qui est l’Indonésie actuelle, tandis que les différentes entités qui formaient la « British Malaya » se regrouperont en la Fédération de Malaisie. Faisant partie actuellement des tigres asiatiques, la Malaisie est passée, en trois décennies, du stade de pays en voie de développement à celui de pays développé.   « Star and Stripes »… et « crescent » Le drapeau officiel de la Malaisie représente cette fédération, comprenant quatorze bandes réunissant autrefois les quatorze Etats d’origine, avec un quartier bleu au niveau supérieur de la hampe. Ce pavillon est donc directement inspiré de celui des Etats-Unis d’Amérique, à deux détails près. Puisque le nombre de bande est 14 (13 pour le drapeau américain), la bande inférieure est donc blanche. Et sur ce quartier bleu sont marqués une étoile et un croissant jaunes, symboles musulmans. Le bleu dérive du drapeau britannique, et incarne la connexion avec le Commonwealth. Et il est à noter que l’islam est religion d’Etat, observé principalement par la majorité malaise. Devenue indépendante en 1957, la « Malayan Union » regroupait les Etats malais proprement dits (ceux de la péninsule malaise) et les « Strait Settlements », c’est-à-dire les colonies de Malacca, Penang et Singapour. Les quatorze bandes représentent donc ce regroupement. Mais en 1965, Singapour décida de quitter la fédération. Le nombre de bandes est cependant maintenu à 14, la dernière étant attribuée aux districts fédéraux (celui de la capitale, Kuala Lumpur, puis celui de Labuan).
  • Drapeaux Maldives

  • Drapeaux Mongolie

  • Drapeaux Népal

    En règle générale, un drapeau est une pièce d'étoffe de forme rectangulaire. Mais il arrive parfois qu’un pays adopte un drapeau de forme non conventionnelle. Parmi les drapeaux des pays du monde, celui du Népal est hors du commun. La République démocratique fédérale du Népal a un drapeau de forme assez particulière. Excepté celui de la Suisse qui est carré, c’est le seul drapeau au monde qui ne soit pas rectangulaire.En savoir plus...   Le drapeau de ce pays est formé par deux bannières triangulaires rouges superposées. Le contour des deux triangles est composé d’une bande bleue. Avec cela, deux symboles de couleur blanche ont été apposés sur ce drapeau ; sur celui du haut, on retrouve une lune et sur le bas un soleil. La forme, la couleur et les deux symboles ont une signification particulière. La couleur rouge pourpre est la couleur du rhododendron, la fleur emblématique du Népal. Pour les deux triangles, ils symbolisent les chaînes de montagnes de l’Himalaya. Cependant, ces triangles matérialisent aussi les deux religions de ce pays, le bouddhisme et l’hindouisme. Il faut savoir que dans la culture de ce pays, le triangle représente le Dharma qui constitue pour les hindous la loi morale, la vertu religieuse et les devoirs sacrés. Par ailleurs, la paix est matérialisée sur le drapeau népalais par le contour bleu. Mais en plus, le soleil représente la dynastie Rana, la famille du Premier Ministre, tandis que la lune est le symbole de la famille royale. Ces 2 symboles sont aussi un signe d’éternité, pour que le Népal reste éternellement une nation, un pays, aussi longtemps que le soleil et la lune sont là pour la terre. Officiellement, le drapeau du Népal est un drapeau assez récent, les couleurs et la forme actuelles n'étaient adoptées que le 16 décembre 1962. Auparavant, ce pays utilisait deux bannières qui ont été regroupées au XIXe siècle pour former le drapeau que nous connaissons actuellement.
  • Drapeaux Oman

  • Drapeaux Ousbékistan

  • Drapeaux Pakistan

  • Drapeaux Philippines

  • Drapeaux Qatar

  • Drapeaux Laos

  • Drapeaux Singapour

  • Drapeaux Sri Lanka

  • Drapeaux Syrie

  • Drapeaux Tadjikistan

  • Drapeaux Taiwan

  • Drapeaux Thaïlande

  • Drapeaux Turkménistan

  • Drapeaux Viêt Nam

  • Drapeaux Yémen

    En savoir plus...  Le Yémen est un pays se trouvant sur la pointe Sud-Ouest de la péninsule d’Arabie, donnant directement sur le golfe d’Aden. Influencé par l’Histoire, son drapeau national est une bannière assez récente. Ses caractéristiques et ses couleurs résultent de la réunification de la République arabe du Yémen (Yémen du Nord) et de la République démocratique populaire du Yémen (Yémen du Sud). Cette réunification a été effective le 22 mai 1990, mais c’était aussi à ce moment de son histoire que ce pays a adopté officiellement les couleurs de son drapeau national. Mais comme certains pays de cette région du monde, ce pays s’est inspiré des couleurs panarabes pour son drapeau. Effectivement, les trois couleurs panarabiques, qui sont le rouge, le blanc et le noir, figurent sur le drapeau yéménite, et cela prête quelquefois à la confusion. Mais, ce drapeau est de forme rectangulaire, et de proportion 2 : 3. Il est formé par trois bandes horizontales qui ont les mêmes dimensions. La bande rouge se trouve sur la partie supérieure du drapeau, tandis que la bande blanche se retrouve au milieu, et la bande noire se place sur la partie inférieure. Comme tous les drapeaux du monde, les couleurs de celui du Yémen ont une signification propre à ce pays ; le rouge du drapeau de la République du Yémen symboliserait le sang versé par les martyrs pour obtenir leur indépendance, mais cette couleur incarne aussi l’unité du Yémen. Quant au blanc, cette couleur représente l’espoir d’un avenir radieux, et le noir symboliserait la fin des temps obscurs du passé.
  • Drapeaux Arménie

    En savoir plus...  L’Arménie est un pays d’Asie mineure, dans le Caucase. C’est un Etat indépendant issu de l’éclatement de l’Union soviétique. De ce fait, les couleurs et les caractéristiques de son drapeau national ont été influencées par son passé avec la Russie. Le drapeau arménien est un drapeau héraldique, composé de trois bandes horizontales de mêmes dimensions. Les couleurs utilisées pour ce drapeau national sont le rouge, le bleu et l’orange. La bande rouge se trouve sur le côté supérieur du drapeau, tandis que la bande bleue est au milieu ; enfin, celle orange se trouve sur la partie inférieure. Les caractéristiques et les couleurs de ce drapeau national ont été adoptées en 1991, au moment où l’Arménie quitte l’Union. Le drapeau actuel reprend les couleurs déjà adoptées par l’Arménie en 1918. Cette adoption a été confirmée par le Parlement arménien le 15 juin 2006 par une loi relative au drapeau de la République d’Arménie. Entre 1918 et 1991, l’Arménie, en tant que république fédérée soviétique, avait donc comme drapeau celui de l’URSS. Les explications des vexillologues varient sur les significations des trois couleurs sur le drapeau de la République d’Arménie. Mais la plus acceptée, c’est ce qui affirme que le rouge symbolise le sang versé par les Arméniens pour la défense de leur pays ; le bleu représente le ciel, et quant à l’orange, cette couleur représente le sol fertile que possède ce pays, mais aussi les cultivateurs arméniens. Les interprétations officielles relatées dans la loi relative au drapeau de la République d’Arménie ressemblent à ces explications susmentionnées. L’article 2 de ladite loi stipule que « le rouge symbolise le haut plateau arménien, la lutte continuelle des Arméniens pour la survie, le maintien de la foi chrétienne, l’indépendance et la liberté de l’Arménie. Le bleu symbolise la volonté du peuple arménien de vivre sous des cieux paisibles. L’orange symbolise le génie créateur et la nature laborieuse du peuple arménien ».
  • Drapeaux Géorgie

    En savoir plus...  Le drapeau actuel de la Géorgie est récent, puisqu’il date de 2004. L’étendard national de ce pays du Caucase, ancienne république socialiste soviétique, a maintes fois changé au cours de sa tumultueuse histoire. Cette bannière est formée, selon un décret présidentiel de 2004, d’un rectangle blanc avec une grande croix rouge centrale (la croix de Saint George), touchant les quatre côtés du drapeau. Dans les quatre quartiers formés par la croix se trouvent quatre autres petites croix rouges, dites « bolnour-katskhouri ». Avant la Géorgie, c’était l’Ibérie… Officiellement, le blanc de la pièce d’étoffe représente l’argent, symbole de l’Innocence, de la Chasteté, de la Pureté et de la Sagesse. Quant au rouge, il symbolise le Courage, la Bravoure, la Justice et l’Amour. Plus largement, les vexillologues sont confrontés à deux assertions quant à l’origine de ce nouveau drapeau géorgien. Certains tendent à penser que ce dernier, avec sa croix qui en dit long sur sa signification (la chrétienté), serait issu du drapeau que Godefroy de Bouillon utilisa durant les Croisades. En revanche, pour d’autres, c’est l’étendard de Vakhtang Ier Gordassali, roi d’Ibérie (qui est la dénomination ancienne de la Géorgie). Ce roi utilisait ce drapeau dans ses guerres contre les Perses, et c’est cette dernière interprétation qui tend à primer. En effet, la bannière de Vakhtang était composée, elle aussi, d’une grande croix de Saint Georges et de quatre autres petites croix rouges. Saint George, saint patron de la Géorgie Coïncidence ou non, cette célèbre croix est notamment utilisée sur le drapeau d’Angleterre. D’ailleurs, si on exclut les petites croix, les drapeaux des deux pays sont relativement identiques. Saint George est le saint national de l’Angleterre, tout comme celui de la Géorgie. Peut-être que Mikheil Saakachvili, qui accéda à la présidence à l’issue de la Révolution des Roses en 2004, a voulu renouer avec ce symbole par ce nouveau drapeau.
  • Drapeaux Tibet

  • Drapeaux Palestine

    En savoir plus...  La Palestine n’est pas un Etat comme les autres, puisqu’elle n’est reconnue comme étant un Etat que par une poignée de pays, notamment par les pays arabes. Cependant, elle est dotée d’un territoire, d’une autorité gouvernementale… Mais la Palestine possède aussi son propre drapeau pour représenter les habitants arabes de Cisjordanie et de la bande de Gaza. L’histoire du drapeau de la Palestine est assez particulière. Les couleurs et les formes de ce drapeau ont été élaborées en 1948 par le Haut Comité arabe, lors de la proclamation à Gaza de la naissance de l’autorité palestinienne. C’est pendant la conférence de Jérusalem en 1964 que le drapeau palestinien fut définitivement adopté.   Un drapeau inspiré des couleurs panarabes : Comme la plupart des pays arabes, la Palestine a utilisé les couleurs panarabes (rouge, noir, vert et blanc) pour son drapeau. Les couleurs panarabiques étaient utilisées comme bannière pendant la révolte arabe de 1917. Cette révolte avait pour but de libérer les Arabes du Proche-Orient de la domination de l’Empire Ottoman. Les Arabes voulaient être autonomes, et non sous la tutelle ottomane. Par ailleurs, ces couleurs sont inspirées d’un vers de Safiy-eddine Al-Hali : « Blancs sont nos bienfaits, Noires sont nos batailles, Verts sont nos pâturages, Rouge est notre passé ». De là, les pays arabes ont adopté ces couleurs pour leurs drapeaux. Sur la gauche, autrement dit du coté de la hampe, il y a un triangle rouge qui est prolongé par trois bandes horizontales d’égales largeurs. La bande noire se trouve sur le haut du drapeau, la verte au milieu, et la blanche en dessous de la verte. Les couleurs ont acquis une signification politique et représentative des premières dynasties islamiques… Pour les arabes, les couleurs rouge, noire, verte et blanche ont une signification particulière. Le triangle rouge symbolise la maison hachémite, descendante de Mahomet ; la bande noire, quant à elle, représente les Abbassides de Bagdad ; la bande verte représente les Fatimides du Caire, et la bande blanche symbolise les Omeyyades de Damas. Mais pour les Palestiniens, les couleurs du drapeau ont une toute autre signification. Le rouge symbolise le sang versé par les martyrs. Pour le Noir, il matérialise la Nakba, l’exode des Palestiniens et l’arrivée des juifs. Le vert pour représenter la terre de Palestine et ses plantations d’oliviers. Et pour le blanc, il symbolise la pureté du cœur et le courage du peuple palestinien.